6025: Laurent Louis condamné à être rééduqué

L’ex-député belge Laurent Louis vient d’être condamné à une peine qui deviendra peut-être un jour le lot de tous les mauvais pensants d’Europe.

En 2014, Laurent Louis écrivit sur son blog : « Certes, Jean-Marie Le Pen a dit que les chambres à gaz étaient un détail de l’histoire. Mais en y réfléchissant un peu, était-ce si faux que cela? », et d’accompagner sa publication d’une vidéo du Professeur Faurisson expliquant les thèses révisionnistes sur les chambres à gaz.

Comme il fallait s’y attendre, les associations juives belges ont immédiatement porté plainte et, en juin 2015, Laurent Louis était condamné, en première instance, à six ans d’inéligibilité, six mois de prison avec sursis et 3000 euros d’amende. L’ex-député fit appel et implora la clémence des juges.

Lire la suite

6022: Fröhlich, bientôt devant les tribunaux… pour la sixième fois !

Le 21 juillet dernier, une nouvelle plainte a été portée contre Wolfgang Fröhlich : cet ingénieur autrichien, qui a déjà passé treize ans de sa vie derrière les barreaux pour révisionnisme, est de nouveau accusé de négation de crimes contre l’humanité commis par le régime national-socialiste.

Dans une lettre datée du 21 août 2017 et adressée au tribunal de Krems an der Donau, ville autrichienne où a été déposée la plainte, Fröhlich affirme que « comme les cinq accusations précédentes, cette sixième fourmille d’allégations infondées, calomnies et autres mensonges. »

Lire la suite

6014: Incarcéré sans espoir de libération

Wolfgang Fröhlich

En 2003, l’ingénieur chimiste Wolfgang Fröhlich était condamné à une peine de trois années de prison, dont une ferme, pour révisionnisme. Toutefois, on ne vient pas à bout d’un homme épris de vérité en l’incarcérant : Wolfgang Fröhlich ne cessa jamais de publier des ouvrages révisionnistes, sans se laisser intimider par les condamnations toujours plus lourdes que lui infligeaient les autorités autrichiennes.

Lire la suite

6013: Un héros nous a quitté

Ernst Zündel

Ernst Zündel s’est éteint ce 5 août 2017.

Il fut un guerrier de la vérité, qui mena, sans jamais faiblir ni reculer, une lutte implacable contre le mensonge. Son combat sans concession provoqua l’essor du révisionnisme, et les fruits sa bravoure sont encore visibles de nos jours.

Requiescat in pace.

6012: Enfin une bonne nouvelle !

Sir Peter Lytton Bazalgette By Rachel Goodwin [CC BY-SA 3.0]
Encore vingt ans et les révisionnistes auront pignon sur rue ! C’est en tout cas ce que semble nous prédire Sir Peter Bazalgette, président du Mémorial britannique de l’Holocauste. Lisez plutôt ses propos, rapportés par The Jewish Chronicle et traduits par nos soins :

“J’ai l’impression que, dans les vingt années à venir, la propagation du négationnisme pourrait bien se renforcer au lieu de s’enrayer”.

 

Lire la suite

6010: 96 ans mais apte à la prison

Oskar Gröning

À 21 ans, Oskar Gröning travailla comme simple fonctionnaire au camp d’Auschwitz. Cela lui vaut, à 96 ans, d’être condamné à un peine de quatre années de prison ferme. Étant donné son âge avancé, ses avocats ont demandé que sa peine soit commuée en peine de prison avec sursis. Cette demande a été rejetée par le parquet car, après examen médical, le condamné a été jugé apte à la prison.

Lire la suite

6009: Condamnation pour négationnisme en Autriche

Le tribunal de Feldkirch
By Böhringer Friedrich (CC BY-SA 3.0)

Ce 31 juillet, en Autriche, un homme de 34 ans, dont l’identité n’a pas été divulguée, a été condamné par le tribunal de Feldkirch, en Autriche, à un an de prison avec sursis pour négationnisme.
L’homme a en question a en effet a reconnu être l’auteur de ces deux messages, publiés sur Facebook, dans lesquels il déclare que les gazages de masse n’avaient jamais existé, et que toute cette histoire de Shoah avait été inventée par les juifs pour ternir l’image d’Adolf Hitler, au cas où ce dernier aurait gagné la guerre.

Lire la suite

6008: La preuve par l’architecture

Architectes désireux d’accomplir leur devoir de mémoire et historiens en mal de preuves de l’Holocauste se sont entendus pour réaliser une œuvre dont le titre affiche toute l’ambition : La chambre des preuves. D’après ses auteurs, cette œuvre hors-paire « prouvent, au-delà de tout doute raisonnable, qu’Auschwitz était délibérément conçue comme une usine de mort » (citation tirée du communiqué de presse publié à l’occasion de la 15e Exposition internationale d’architecture).
Nous vous laissons savourer la présentation que donne de cette œuvre le Musée royal de l’Ontario, où l’œuvre est actuellement exposée. Sachez également qu’un site internet entier dédié à cet œuvre (site en anglais)